top of page

Conseil fédéral : Promouvoir le potentiel de main-d’œuvre passe par des mesures pour le travail des mères

Le Conseil fédéral a adopté sa «Vue d’ensemble du potentiel de promotion de la main-d’œuvre en Suisse». Dans ce rapport, il estime qu’il est possible d’augmenter encore davantage le taux de participation au marché du travail de certains groupes cibles (par exemple les mères).


Photo : Christina @ wocintechchat.com | unsplash.com

La «Vue d’ensemble du potentiel de promotion de la main-d’œuvre en Suisse» (mars 2024) montre que de nombreuses mesures sont déjà mises en œuvre dans le domaine du marché du travail et via les politiques de formation et d’intégration. En comparaison internationale, le taux de participation au marché du travail est élevé en Suisse et il a encore augmenté ces dix dernières années.


Un potentiel qui pourrait être mieux exploité

Mais le rapport constate aussi que le potentiel n’est pas pleinement exploité pour certains groupes cibles, par exemple les femmes, qu’elles soient ou non issues ou non de la migration, en particulier à certains moments de leur parcours, lorsqu’elles cherchent à reprendre une activité professionnelle ou sont arrivées en Suisse par suite du regroupement familial.


Concernant l’accueil extrafamilial, le Conseil fédéral renvoie à l’initiative parlementaire 21.403 «Remplacement du financement de départ par une solution adaptée aux réalités actuelles», toujours en discussion au Parlement. Il est d’avis que la responsabilité de développer l’offre et de soutenir financièrement les parents doit rester principalement de la compétence des cantons et des communes. Pour ce qui touche à la conciliation de la vie professionnelle et familiale, il se réfère à la stratégie Égalité 2030 adoptée en avril 2021 et au plan d’action y afférent.


Une étude commandée par le SEM sur l’intégration de femmes issues de la migration est attendue pour l’automne 2024. Ses résultats pourraient donner lieu à un programme d’impulsion national.


La Confédération ne prévoit donc pas de nouvelles mesures pour développer l’accueil extrafamilial et parascolaire au-delà de celles qui sont déjà mises en place.



Informations complémentaires

Comments


bottom of page