top of page

Policy Paper de l’UNESCO sur une éducation de la petite enfance inclusive

L’éducation de la petite enfance a le potentiel d’offrir de meilleures chances aux enfants défavorisés. Ceci implique toutefois que les offres adressées à la petite enfance soient conçues de manière inclusive.


Photo: Jelleke Vanooteghem / unsplash

En adoptant l’Agenda 2030 et en ratifiant diverses conventions des Nations Unies relatives aux droits humains, la communauté internationale s’est engagée à garantir à toutes les personnes une éducation inclusive, équitable et de qualité. Ceci englobe aussi le domaine de la formation, de l’accueil et de l’éducation de la petite enfance. Malgré le caractère contraignant de ces engagements, les efforts varient fortement d’un pays à l’autre en ce qui concerne la conception et la mise en œuvre d’une éducation inclusive de la petite enfance.


Conditions cadres

Pour réaliser une éducation inclusive, il s’agit notamment de garantir un accès universel et sans difficultés. Selon l’UNESCO, les Etats ont le devoir de supprimer les obstacles qui réduisent l’accessibilité des offres sur la base du statut socio-économique, du genre, du handicap, de l’appartenance ethnique, de la langue, etc. Dans 3 pays sur 10 seulement, une formation préscolaire d’au moins une année est obligatoire. Afin de garantir l’éducation de la petite enfance, il convient d’adopter les lois nécessaires et de prendre des mesures adaptées au groupe cible concerné. Il s’agit également d’encourager la coopération entre une pluralité d’acteurs, ce qui permet notamment de reconnaître précocement des besoins particuliers et d’offrir des prestations adéquates. Les parents défavorisés doivent bénéficier tout particulièrement d’un renforcement de leurs capacités, de manière facilement accessible et dans le but de pouvoir profiter de manière adaptée des offres de soutien disponibles pour leurs enfants.


Pratique pédagogique

Les programmes scolaires inclusifs favorisent le développement socio-émotionnel et la formation de l’identité chez les enfants. Les contenus de la formation, en particulier le « jeu », doivent donc répondre aux besoins particuliers des enfants. Lorsqu’elles sont inclusives, les activités éducatives permettent aux enfants de développer des sentiments de respect et d’appartenance. Afin de pouvoir concevoir la formation, l’accueil et l’éducation de la petite enfance de manière inclusive et la collaboration avec les parents de manière constructive, il est essentiel de transmettre le savoir méthodologique aux professionnels-les de la petite enfance dans le cadre de formations de base et continues.


Plus d’informations :


Comentarios


bottom of page