top of page

En direct des régions : accueil de l’enfance et intégration

Beaucoup de choses bougent en ce moment dans les cantons et les villes suisses, que ce soit dans le domaine de l’accueil de l’enfance, de l’école à horaire continu, de l’encouragement précoce ou de l’intégration. Nous vous en donnons ici un aperçu.


Photo : pixabay.com

Canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures: le programme d’intégration est reconduit

Le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures va poursuivre son Programme d’intégration cantonal (PIC 3) de 2024 à 2027. Il a signé à cet effet une convention de programme avec la Confédération. Le domaine de la petite enfance sera également couvert (voir appenzell24.ch, 19.02.2024 et www.ai.ch/kip).

 

Canton de Bâle-Ville: adoption des modifications de l’ordonnance sur le train de mesures

Le Conseil d’État (exécutif) du canton de Bâle-Ville a adopté les modifications de l’ordonnance sur le train de mesures «pour un accueil de l’enfance répondant aux besoins, financièrement abordable et de haute et de grande qualité». Ces modifications entreront en vigueur le 1er août 2024. Les mesures concernent les offres d’accueil de jour, les structures d’accueil et les groupes de jeux qui proposent un encouragement à l’apprentissage de l’allemand. Elles contribuent à alléger la charge financière qui pèse sur les parents. Des investissements vont être consentis pour améliorer la qualité des offres et les conditions de travail (voir les communiqués du Conseil d’État [en allemand], 16.01.2024).


Canton de Glaris: nouveau programme d’intégration mêlant innovations et mesures éprouvées

Le canton de Glaris a lui aussi signé la convention relative à son troisième programme d’intégration cantonal 2024 - 2027 (voir le communiqué de presse du 17.01.2024 [en allemand] et la brochure sur le PIC 3 – Encourager l’intégration dans le canton de Glaris [en allemand]).

 

Canton de Neuchâtel: augmenter le nombre de places d’accueil d’ici 2027

Le Conseil d’État du canton de Neuchâtel a présenté un projet de révision de la loi sur l’accueil des enfants. Il vise un taux de couverture de 33 %, en particulier grâce à un développement de l’accueil parascolaire (voir RTN, 19.01.2024). Dans le canton, ce taux de couverture est actuellement de 23,9 % pour l’accueil parascolaire et de 31,7 % pour l’accueil préscolaire.


Canton de Zoug: vers un accueil universel

Dans le canton de Zoug, la Conseil d’État (exécutif) a soumis au parlement cantonal un projet d’offre d’accueil universelle [en allemand] (voir Neue Luzerner Zeitung [article payant en allemand] et l’ordre du jour du Parlement cantonal [en allemand]. Il souhaite que chaque enfant puisse bénéficier d’une place d’accueil au terme du congé maternité. Le canton de Zoug a certes connu un important développement de l’offre ces dernières années, mais il subsiste encore des lacunes dans quelques régions, sur certaines plages horaires et pendant les vacances scolaires. Pour atteindre son objectif, le Conseil d’État prévoit de passer d’un modèle de financement axé sur l’offre à un modèle axé sur la personne et d’une loi fondée sur l’encouragement à une loi imposant des obligations. Le canton doit en outre participer à raison d’un tiers aux coûts de l’accueil (il ne verse rien actuellement) par le biais de contributions aux parents (accueil de jour) et aux communes (accueil parascolaire). Les montants que recevront les parents seront établis sur la base d’un forfait et ne dépendront pas de leur revenu.

 

Canton de Zurich: encore des lacunes territoriales dans l’offre scolaire à horaire continu

Ces dernières années, le Conseil d’État et la commission de l’éducation ont réfléchi à la généralisation de l’offre scolaire à horaire continue dans tout le canton de Zurich. Bien que la version du projet sur laquelle ont voté les député∙es au législatif cantonal n’ait été qu’une pâle copie de l’initiative parlementaire d’origine, elle a quand même échoué, alors que les avantages de l’école à horaire continu ne sont plus contestés par personne (excepté l’UDC) (voir NZZ [en allemand], 16.01.2024).

 

Région de Brugg: un nouveau service spécialisé pour l’intégration

À Brugg, le nouveau service régional de l’intégration (SRI) a pris ses fonctions. Il s’est installé sur le site d’un centre pour les familles, dans un premier temps avec un statut de projet pilote jusqu’en 2026. Y participent les communes de Brugg, Birr, Veltheim et Windisch. Le service est spécialisé dans les questions d’intégration sociale, d’acquisition de la langue et d’encouragement précoce (voir Aargauer Zeitung, 20.01.2024 [en allemand]).

 

Ville de Fribourg: présentation d’un deuxième Programme d’intégration

La ville de Fribourg a présenté son Programme d’intégration (PIF 2) pour la période 2024-2027. Celui-ci se fonde sur le Programme d’intégration cantonal (PIC 3) et comprend aussi un volet petite enfance (voir Frapp, 24.01.2024). La ville élabore actuellement une stratégie globale pour la petite enfance afin de mettre en œuvre des mesures essentielles comme l’encouragement linguistique et de renforcer le travail en réseau.

 

Ville de Lucerne: Introduction de l’école à horaire continu

Le Conseil de ville (exécutif) de Lucerne souhaite très fortement développer l’offre d’accueil. La règle doit être désormais que tous les enfants fréquentent l’accueil de midi dans la structure parascolaire. Une désinscription est possible. Le Conseil de ville veut également uniformiser l’horaire et raccourcir la pause de midi (voir Luzerner Zeitung [en allemand], 22.01.2024).

 

Ville de Schaffhouse: les chèques-accueil pour bientôt

Le Conseil de ville (exécutif) de Schaffhouse a soumis au Grand Conseil de ville (parlement) un projet visant à introduire un système de chèques-accueil. L’objectif est de permettre à un plus grand nombre de familles de bénéficier d’aides financières pour l’accueil extrafamilial des enfants, y compris quand elles disposent d’un revenu confortable. La ville souhaite également soutenir financièrement les structures d’accueil qui obtiennent un label de qualité, afin d’encourager le développement qualitatif. Le projet devrait être mis en œuvre à partir de l’été 2025, mais le Grand Conseil de ville doit d’abord donner son feu vert (voir communiqué de presse [en allemand], 16.01.2024)

 

Ville de Wil: un service spécialisé pour la petite enfance, l’accueil et l’éducation

Wil a ouvert son service de la petite enfance, de l’accueil et de l’éducation en 2018. Un bilan positif a été tiré en matière de réseautage, d’information des groupes cibles, de contrôle qualité et de comblement des lacunes. Le 11.01.2024, le parlement de la ville a voté la poursuite et l’élargissement du projet, et lui a alloué un crédit annuel (voir communiqué de presse [en allemand], 11.01.2024).

Comments


bottom of page