top of page

Rapport de la Commission de l’Union Européenne : conséquences de la pandémie de covid 19 sur la EAJE

La pandémie de coronavirus a mis en lumière l’importance de la formation, de l’accueil et de l’éducation de la petite enfance (EAJE) en termes de soutien aux familles et à la société en général. En comparaison avec d’autres domaines de l’éducation, la FAE-PE a été avant tout considérée, dans le contexte de la pandémie, comme une offre de prise en charge extrafamiliale des enfants pour les parents actifs dans les métiers dits essentiels. La dimension éducative et inclusive est largement restée au second plan.

Photo: European Commission

Le rapport de la Commission Européenne montre que le soutien apporté au secteur de l’éducation de la petite enfance pendant la pandémie a beaucoup varié d’un Etat européen à l’autre. Les attentes auxquelles font face les professionnels-les de la petite enfance, ainsi que leur charge de travail, ont encore considérablement augmenté en raison de la situation pandémique. Le droit des enfants à l’éducation et à l’apprentissage tout au long de la vie n’a pu être respecté que partiellement. La possibilité d’assurer la continuité de l’éducation de la petite enfance dépendait fortement des réalités familiales, tout particulièrement durant le confinement imposé.


Les expériences faites dans les différents pays de l’UE montrent que des stratégies doivent être élaborées pour encourager le domaine de l’éducation de la petite enfance et que les offres et le personnel de la FAE-PE doivent être mieux soutenus, afin de rendre l’éducation de la petite enfance accessible à tous les enfants en bas âge, indépendamment de leur origine socio-économique. Les expériences positives liées à cette situation particulière devraient être intégrées dans la routine, comme l’encadrement des enfants en groupes plus petits, les gestes d’hygiène, les sorties en plein air et les nouvelles configurations de travail en équipe.

Des investissements s’imposent pour améliorer la gouvernance et la qualité dans le secteur de la FAE-PE, afin qu’il soit en mesure de surmonter d’éventuelles autres crises à l’avenir. Il s’agit notamment d’améliorer le niveau de formation et les conditions de travail du personnel d’encadrement.


Plus d’informations :

Comments


bottom of page