top of page

Nouveau rapport de base : « Promotion de la santé pour et avec les enfants »

Le nouveau rapport sur la promotion de la santé montre, à l’aide de connaissances scientifiques, pourquoi il est si important de s’engager en faveur de la santé des enfants en bas âge. Il donne également des recommandations pour la pratique professionnelle.

psychische Gesundheit, Kinder
Quelle: Gesundheitsförderung Schweiz

Afin de pouvoir construire les programmes d’action dans les cantons sur des bases solides, il importe d’actualiser régulièrement les fondements scientifiques. Les 8 thèmes suivants sont mis en lumière dans le dernier rapport :

  • Cadres de vie : il s’agit ici de montrer les incidences du cadre de vie de chaque enfant en bas âge sur sa santé. Les lieux où l’enfant est pris en charge, les personnes de référence primaires, mais aussi les pairs, tout ceci joue un rôle essentiel.

  • Principes généraux et méthodes de la promotion de la santé chez les enfants : ce chapitre aborde des formes d’intervention qui améliorent les conditions de vie liées à la santé des enfants, comme le renforcement des facteurs de protection et des ressources.

  • Egalité des chances : les chances dépendent, dès l’enfance, de paramètres sociaux tels que le niveau de formation des parents, le genre ou le statut de migrant-e.

  • Encouragement précoce : il a été prouvé que les investissements dans l’encouragement précoce portent des fruits. Il est question, ici, par exemple du développement d’espaces extérieurs adaptés aux enfants ou du financement de programmes qui vont à la rencontre des familles défavorisées, etc.

  • Activité physique : il est important de donner aux enfants la possibilité d’assouvir leur besoin naturel de bouger et de sortir régulièrement en plein air. Les compétences motrices de base jouent un rôle essentiel dans le développement d’une bonne conscience de son corps. Des études ont aussi montré qu’une activité physique régulière tendait à améliorer les résultats scolaires.

  • Alimentation : ce sujet s’articule autour des facteurs qui influencent les habitudes alimentaires des enfants. Le rôle des parents en tant que modèles est prépondérant.

  • Santé psychique : les données sur la situation générale en matière de santé psychique des enfants font défaut en Suisse. De nombreux troubles psychiques sont pourtant détectés dès l’enfance. Ce qui a trait à la pleine conscience peut par exemple être abordé avec les enfants.

  • Interactions entre alimentation, activité physique et santé psychique :

L’alimentation et l’activité physique sont des facteurs de protection autant pour la santé physique que psychique des enfants.


Plus d’informations

Comments


bottom of page