top of page

Rapport sur l’éducation en Suisse 2023

Publié par le Département de l’économie, de la formation et de la recherche, le rapport sur l’éducation en Suisse 2023 offre un état des lieux de l’ensemble du système éducatif en Suisse. Il se fonde sur des données et des informations issues de la statistique, de la recherche et de l’administration. Le rapport renseigne sur les multiples aspects du système éducatif suisse en fonction des différents niveaux d’éducation, de l’école obligatoire à la formation continue, en s’attachant à des critères d’efficience, d’effectivité et d’équité (égalité des chances).

Photo: jeshoots I Unsplash

Le rapport souligne aussi l’importance du soutien précoce pour garantir à tous les enfants un accès équitable aux opportunités éducatives. Il englobe le soutien aux enfants dans leurs apprentissage de naissance à l’entrée à l’école primaire, dès quatre ans dans la plupart des cantons. Au-delà des offres de soutien précoce général destiné aux enfants et à leurs familles (groupes de jeux, structures d’accueil de jour, familles de jour), il existe des offres spéciale lorsqu’un soutien spécifique est nécessaire pour renforcer les ressources des familles (encouragement linguistique).


Les offres d’accueil extrafamilial pour les enfants sont essentielles pour permettre aux parents de concilier activité professionnelle et vie familiale et pour soutenir le développement infantile. Elles contribuent activement à l’égalité des chances, mais à condition que les offres éducatives soient de bonne qualité. La fréquentation d’une structure d’accueil extrafamilial profite tout particulièrement aux enfants issus de familles où le niveau de formation est moindre. Une étude a montré que si l’augmentation des places d’accueil n’avait pas d’impact sur la stabilité du parcours scolaire des enfants suisses au début du primaire, le taux de redoublement des enfants issus de la migration était jusqu’à sept points inférieur lorsque ceux-ci avaient fréquenté une structure d’accueil préscolaire.


En Suisse, le taux de couverture en places d’accueil reste très faible. Il varie toutefois grandement selon les cantons. Les efforts entrepris pour développer la coopération entre les Conférences des directrices et directeurs cantonaux de l’instruction publique et des affaires sociales devraient déboucher sur une amélioration des offres d’accueil extrafamilial pour enfants.


Le secteur de l’accueil parascolaire doit lui aussi répondre à une demande accrue de structures de jour pour les écoliers et écolières. Les cantons sont tenus de mettre à disposition une offre suffisante pour la durée de la scolarité obligatoire, ce qui inclut des modules de prise en charge avant et après les heures de classe et lors des après-midis de congé, y compris repas surveillés pendant la pause de midi. De plus les projets de structures d’accueil de jour intégrées ou d’écoles à horaire continu comportant des blocs d’accueil obligatoire se sont multipliés au cours des dernières années, bien que principalement en zone urbaine.


Informations complémentaires

Comments


bottom of page