Réseautage centré sur la famille en Suisse

Les premières années de la vie d’un enfant sont décisives en termes de développement social et de santé pour son avenir. C’est pendant la petite enfance que les fondements de toutes les compétences essentielles à la vie sont posés. Mais les enfants n’ont pas tous la chance de grandir dans des conditions favorables. D’où l’importance de reconnaître précocement les effets négatifs que subissent les enfants vivant dans une situation familiale à risque et de réduire ces effets en offrant aux familles un soutien axé sur leurs ressources.


Photo: Javier de la Maza / unsplash

Une étude préliminaire consacrée à la mise en réseau centrée sur la famille en Suisse, réalisée par la Haute école de Lucerne sur mandat de l’Office fédéral de la santé publique, a permis d’analyser les potentiels de la détection précoce et d’un accompagnement des familles vulnérables à leur niveau, par des réseaux de spécialistes de la petite enfance. Les résultats ont ensuite été comparés avec le modèle des aides à la petite enfance en Autriche.


Réseaux interprofessionnels et accès aux familles vulnérables

La grande majorité des familles ont recours aux services de soins qui précèdent ou suivent la naissance. Un rôle particulièrement important est donc joué par les professionnels-les de ces domaines. Il est crucial d’utiliser le potentiel de ces spécialistes au sein d’un réseau interprofessionnel pour assurer une identification précoce et une orientation efficace des familles vulnérables. L’accompagnement qui fait suite doit être facilement accessible et accorder une place importante à l’autonomie, aux besoins et aux ressources des familles.


Les aides précoces : un modèle national décliné en variantes régionales diverses

Le modèle autrichien des aides précoces se fonde sur une stratégie nationale mise en pratique dans l’ensemble des Bundesländer. Les centres régionaux d’aide précoce réunissent des professionnels-les de divers domaines au sein de réseaux de la petite enfance à petite échelle, tout en proposant aux familles vulnérables un accompagnement facilement accessible, sous forme de gestion de cas. Les acteurs-rices de ces réseaux sont des instances centrales de la détection précoce qui peuvent, si nécessaire, orienter les familles vers les offres des aides précoces et peuvent établir, avec le consentement des familles, un contact avec les instances spécialisées. Le centre régional détermine ensuite les besoins, le contenu et l’ampleur de l’accompagnement en concertation avec les familles. Le centre national soutient la planification et la mise en place des centres régionaux et assume la responsabilité des travaux de conception, de la gestion de la qualité et de l’évaluation.


Analyse de 15 réseaux suisses dans le domaine de la petite enfance

L’analyse montre que la plupart des réseaux en suisse mettent l’accent sur la mise en réseau régionale des acteurs-rices engagés-es dans l’encouragement de la petite enfance. Ils permettent aux spécialistes d’échanger entre eux et d’aborder les préoccupations liées à leurs activités. L’accompagnement des familles vulnérables ne fait souvent pas partie des objectifs. De plus, les fondements juridiques et les modèles de financement de ces réseaux sont très variables.


Recommandations

Les recommandations suivantes visant à offrir des chances égales à tous les enfants découlent des informations collectées dans le cadre de l’enquête en ligne auprès des spécialistes de la petite enfance et des trois ateliers avec des représentants-es des organisations professionnelles :

  1. Les réseaux centrés sur la famille doivent être construits sur la base des offres existantes. L’objectif est d’améliorer et de renforcer les structures existantes, notamment en gérant la coopération et en s’orientant d’après les besoins spécifiques et les situations des familles vulnérables.

  2. Les réseaux centrés sur la famille ne doivent pas être organisés selon un modèle national unique, mais tenir compte des besoins spécifiques à l’échelle locale et de la structure hétérogène qui caractérise les offres dans les différentes régions linguistiques.

  3. Le développement de réseaux pionniers à l’échelle régionale ou cantonale doit être encouragé, au niveau national, à travers une instance de coordination indépendante composée de groupes d’intérêt, de représentants-es des sciences et de la pratique (entre autres grâce à des conseils et des aides financières au démarrage).

  4. Les réseaux centrés sur la famille doivent systématiquement être construits en prenant en considération l’autonomie des parents et des familles ainsi que leurs ressources. Ainsi, ce sont finalement les rencontres en face à face qui rendent possible l’accès et le recours aux offres de soutien.


Plus d’informations :

Hafen, Martin et Meier Magistretti, Claudia (2021). Réseautage centré sur la famille en Suisse. Etude préliminaire sur la base de la stratégie des aides précoces à l’enfance en Autriche. Synthèse. Lucerne. interact édition.