Ukraine : connaissances et outils pour assurer la protection des enfants et des jeunes

La guerre en Ukraine met la Suisse face à de nouveaux défis. Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) estime que 35% des personnes qui ont fui la guerre en Ukraine et qui ont trouvé refuge en Suisse au cours de ces dernières semaines sont des mineurs.


Mädchen mit Ukraine Flagge auf Backen
Photo: Volodymyr / Adobe Stock

Les autorités cantonales, ainsi que les organisations spécialisées et les professionnels doivent donc répondre à une pluralité de questions soulevées par l’arrivée de cette population. Une fiche d’information, une brochure et d’autres ressources offrent de précieux renseignements concernant l’accueil d’enfants ukrainiens ayant fui la guerre :


Fiche d’information concernant les enfants d’Ukraine ayant besoin de protection

Pour relever les défis liés à l’admission, la représentation légale, l’hébergement et l’encadrement des enfants concernés, une coopération efficace est nécessaire entre les acteurs-rices impliqués-es au niveau national, cantonal et communal.

En accord avec le Secrétariat d’Etat aux migrations, l’Office fédéral de la justice et l’ambassade ukrainienne, la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales CDAS et la Conférence en matière de protection des mineurs et des adultes COPMA ont élaboré une fiche d’information sur le travail avec les enfants ukrainiens ayant besoin de protection.

Ce document aborde les standards généraux de protection de l’enfance, ainsi que des informations spécifiques sur la procédure d’admission et la représentation légale d’enfants d’Ukraine ayant besoin de protection en Suisse.


La fiche d’information est adressée aux acteurs-rices du domaine de la migration (SEM, centres fédéraux pour requérants d’asile, autorités cantonales dans les domaines de l’asile et de la migration, etc.), aux organes de la société civile impliqués dans la protection de l’enfance (autorités de protection de l’enfant et de l’adulte APEA, curateurs-rices, personnes préposées à la surveillance des enfants placés), ainsi qu’à d’autres organismes (aide sociale, écoles, services médicaux / psychologiques, etc.) et vise notamment à favoriser la communication entre ces instances.

Les différentes situations dans lesquelles se trouvent les enfants lorsqu’ils arrivent en Suisse sont prises en considération. La fiche comporte les informations suivantes :

Brochure "Réfugiés et traumatisme"

Nombreux sont les enfants et les jeunes réfugiés qui ont vécu des expériences traumatisantes dans leur pays d’origine ou sur le chemin de l’exil. Ces enfants proviennent souvent de milieux de vie très différents et doivent, du jour au lendemain, s’adapter à un monde qui leur était jusque-là étranger, et ce sans parler la langue et sans trouver les mots qui expriment ce qu’ils ont vécu.

Chaque réfugié n’est pas porteur d’un traumatisme. Toutefois, un grand nombre de ces enfants et jeunes ne peuvent relever les défis du quotidien que s’ils parviennent à écarter certaines expériences vécues. Les facteurs de stress post-migratoires dans le pays d’accueil représentent d’importants défis pour l’ensemble des personnes concernées.


Cette brochure contient des réponses concrètes et des outils pour soutenir les professionnels-les impliqués-es dans des projets socio-pédagogiques, p. ex. des moyens d’intervention face aux diverses formes de troubles liés aux traumatismes. Elle a été créée par le groupe de travail Zürcher Arbeitsgruppe Kind und Trauma (ZAKT) en collaboration avec INTEGRAS (association professionnelle pour l’éducation sociale et la pédagogie spécialisée), CURAVIVA Suisse (association de branche des institutions au service des personnes ayant besoin de soutien) et PACH (enfants placés et adoptés Suisse).


La brochure fournit des informations sur les troubles possibles à la suite d’un traumatisme et leurs conséquences, mais également des pistes d’intervention et des outils disponibles ici en Suisse pour les personnes actives dans l’accompagnement. Elle s’adresse à toutes les personnes qui assument des tâches d’accompagnement au sein d’institutions socio-pédagogiques ou de familles d’accueil.

Si les enfants et les jeunes ont la possibilité de se développer positivement dans une institution ou une famille d’accueil, ils percevront ce lieu comme un espace de sécurité et de stabilité où ils peuvent créer une relation de confiance.


Informations sur le travail avec les enfants et jeunes réfugiés en provenance d’Ukraine

Le groupe de référence sur la santé des migrants de pédiatrie suisse a rassemblé des documents et des liens dans le but de soutenir les pédiatres dans le cadre de la prise en charge de migrants. Sur le site web de pédiatrie suisse, on trouve des informations générales concernant la migration, mais également des renseignements spécifiques sur le travail avec les enfants et les jeunes réfugiés venus d’Ukraine.


En plus des liens utiles, les documents suivants peuvent y être téléchargés :

  • Checklist for migrant children and adolescents new to Switzerland

  • La déclaration complète : “Paediatric Refugees from Ukraine : Guidance for health care providers in Switzerland” (provisoire)

  • Les résumés sont disponibles en allemand, français et anglais

  • Traduction du certificat de vaccination

  • Déclaration des traducteurs-rices bénévoles

  • La déclaration de consentement des parents pour la levée du secret professionnel

  • La facturation des prestations médicales

Plus d’informations